Faire une table basse à partir de palettes


Ça y est, la saison des palettes est ouverte! Après une longue période de disette mon mari m’en a ramené 3 d’un coup: c’était un peu Noël pour moi… (oui, il en faut peu pour être heureux). Surtout que la, c’était des palettes comme j’en ai jamais eu et très propre….

2016-03-31 09.18.55

Alors bien sur, certains verront cela comme du petit bois pour le barbecue mais moi quand je vois ça, je pense bureau, table basse, console, cadre de déco… bref j’ai une tonne d’idée qui me passe par la tête et la première retenue c’est la table basse.

Je vais vous détailler la création étape par étape, car vous verrez que cette article comporte pas mal de petites astuces à utiliser pour obtenir cette transformation:

IMG_20160331_183320.jpg

Préparation des palettes: 

Pour ma table basse, j’ai utilisé 2 palettes de 125 cm*55cm.

j’ai d’abord mesuré la partie indiquée sur la gauche de la palette jusqu’au dé pour reporter la mesure de l’autre côté de ma palette avant de découper. Au final ma table mesurera  75cm*55cm.

Puis j’ai retourné la palette, la planche du dessous étant cassée j’ai sorti mes outils et mes affaires de sport pour enlever la planche.

 

Pour désosser une palette, j’utilise un couteau à brique, un pied de biche et un marteau (on peu aussi utiliser une scie à métaux pour scier les clous, si il y a déjà un écart pour passer la lame). Le but va être de faire levier avec les différents outils afin d’augmenter l’écart entre la latte et le dé jusqu’au moment ou on va pouvoir défaire la planche (pour faciliter on peu aussi taper dessus avec une masse, ou calmer ses nerfs aussi parce que ça peut prendre du temps.)

giphy.gif

Bref, c’est pas l’étape que je préfère…

20160323_151011

Pour la partie inférieure de la table,j’ai utilisé la partie que je venais de découper comme gabarit pour tracer et découper la deuxième palette.

Enfin la dernière étape, le ponçage. On commence avec un gros grain (40) pour décaper et on fini avec un grain fin (120) pour lisser.

A cette étape on peut peindre ou teinter son bois. Moi je l’ai teintée mais plus tard…

Faire un pochoir avec du papier:

Pour le plateau du dessus, j’ai souhaité mettre un texte avec un effet donc cette fois si je n’ai pas décalqué mon texte.

Pour réaliser un pochoir il vous faut:

  • une imprimante
  • du papier classique (j’utilise du papier de chez Ikea qui est un peu plus épais par mesure de sécurité)
  • un cutter
  • des ciseaux de précision
  • du scotch double face

La première chose à faire c’est choisir votre texte ou dessin à imprimer. Comme souvent je suis allé chercher ma police sur dafont.com et j’ai choisi la police « top secret ». J’ai trouvé une étoile sur le net style armée et j’ai imprimé. Attention quand même à penser qu’il va falloir évider votre feuille ensuite et donc à ne pas prendre un motif avec trop de petits détails.

20160323_112811

20160323_120858 (1)

Maintenant, après vous être armé de patience vous allez évider votre feuille au niveau du texte. Une fois que vous avez fait une découpe dans le texte avec votre cutter, vous pourrez terminer le découpage avec vos ciseaux. Attention à bien garder l’intérieur des lettres quand c’est nécessaire (d, a, e, o…)

20160323_134539

Une fois votre texte découpé, scotchez vos feuilles entre elles si nécessaire.

DSC_0073

Puis pour maintenir votre pochoir sur votre support mettre du scotch double face à l’arrière. Votre pochoir en papier est prêt à être utilisé.

Créer un effet de perspective avec un pochoir:

Pour cela il vous faudra 2 peintures de couleurs différentes et un gros tampon en mousse.

Une fois le pochoir terminé, on va reprendre la partie haute de la table et mettre en place nos feuilles.

J’ai tracé le milieu de ma table, pour pouvoir centrer mon texte et mon étoile puis j’ai collé mes feuilles grâce au double face.

On met notre première couleur sur le tampon (Ochre Russe de The Little shop) puis on décharge le surplus sur du papier pour éviter que ça bave avant de tamponner notre texte. Une fois le texte complètement recouvert, on retire le pochoir sans le jeter et attendre que ça sèche…

Ensuite on va recoller notre pochoir en décalant de quelques millimètres vers la droite et vers le haut. Puis on procède comme précédemment avec notre deuxième couleur (ici couleur fonte de Libéron). Puis attendre que le texte soit bien sec… et poncer légèrement le texte avec de la laine d’acier pour donner un aspect usé.

DSC_0157.JPG

Donner un effet vieilli à du bois:

J’aime quand le bois à un aspect vieilli et la comme je voulais que ma table est un style industrielle je m’y suis donnée à cœur joie…

J’ai utilisé de la teinte effet bois vieilli de Libéron:

DSC_0171

La teinte s’applique au pinceau en suivant le sens du bois. Puis toujours en suivant le bois on essuie aussitôt avec du coton à mécher. Pour ma table je l’ai appliquée sur toute la partie haute de ma table. Sur la deuxième palette je n’ai vieilli que le plateau du dessus.

Une fois ma teinte sèche, j’ai appliqué par touche de la peinture effet vieilli brun noir de Libéron. Alors certes normalement elle s’applique après peinture à la caséine mais je suis une rebelle, je mets sur du bois teinté…

Elle s’applique au rouleau (après l’avoir déchargé sur du papier) par touche en croisant. J’aime le rendu et en plus c’est un produit j’adore utiliser.

Bon enfin je vous le donne dans le désordre par rapport à ce que j’ai fait mais dans l’ordre où en vrai ça doit être fait (je sens que j’en ai perdu certain au passage….), j’ai appliqué de la cire effet patiné coloris noir graphite de Libéron.

Ici, je l’ai appliqué avec un vieux chiffon de coton ( la cire se nettoie au white-spirit).

Après tout cela, satisfaite de mon plateau, je suis passée au dessous de ma table que j’ai peint avec la peinture fonte de libéron.

J’ai protégé le plateau de ma deuxième palette découpée et teintée à l’aide d’un scotch puis j’ai peint le dessous avec une brosse à lisser. 2 couches ont été nécessaires.

 

Et pour terminer d’uniformiser la partie basse, j’ai appliqué de la cire noire graphite par touche mais cette fois avec une  brosse à badigeon. Cela a permit de bien recouvrir des parties difficiles comme les dés (non lisses difficiles à complètement recouvrir) et de matifier un peu la table par endroit.

.2016-03-31 15.53.08

Découper du métal:

Autour de mon plateau du haut, j’avais envie de mettre du métal pour rester dans le style industrielle mais j’avais un peu d’appréhension.

200.gif

 

Je n’avais jamais vraiment travaillé avec, ou du moins je ne l’avais jamais découpé avec la scie sauteuse mais c’est chose faite!

La première chose à faire c’était de porter ma mesure sur mes cornières métalliques.

DSC_0151.JPG

Au début, je me suis cherché, j’ai pensé tracer un trait au feutre qui part à l’eau et après j’ai eu un éclair de génie (ou juste de lucidité) j’ai pensé au scotch. En plaçant la cornière sur la table, c’était beaucoup plus simple de coller un scotch sur le long pour avoir la bonne découpe malgré l’angle…

20160325_092904.jpg

Ensuite il ne restait plus qu’à mettre une lame pour le métal sur la scie sauteuse (ne surtout pas oublié de se protéger parce que le métal ça risque de picoter) et de se lancer. Sachant que c’est une cornière et que donc il y a un angle à 90°, il suffit de s’appuyer sur un plan de travail et de tourner quand on arrive à l’angle. A savoir que j’ai superposé les cornières dans les angles sachant que ça sera recouvert par des coins de protection métalliques aussi appelés coins de valises.

Donner au métal un aspect vieilli:

Je voulais donner au métal un aspect vieilli « noirci » pour rester dans les tonalités de ma table et j’ai donc utiliser la cire coloris noir graphite de Libéron.

Mais avant d’appliquer la cire, j’ai nettoyé mes pièces en métal avec de l’alcool ménager pour enlever correctement la colle laissée par les étiquettes (sans déconner je maudis les étiquettes!). Ensuite j’ai pris ma brosse à badigeon pour appliquer la cire (toujours dans le même sens) puis après avoir attendu que ça sèche j’ai passé un chiffon doux. Bien sûr on vernit le tout.

Fixer les cornières en métal:

Pour fixer mes cornières en métal, j’ai effectué mes mesures et j’ai marqué pour que ce soit régulier avec un feutre qui part à l’eau (j’ai aussi marqué au niveau des trous des coins de valise). J’ai donc fait 4 trous par côté à l’aide d’une perceuse avec une mèche à métal.

J’ai utilisé un étau pour maintenir la cornière pendant le perçage.

DSC_0211

Après avoir pré-percé le bois en fonction, j’ai vissé mes cornières et mes coins de valises sur la table.

Après cette partie, j’ai vernis mes 2 parties de palettes avant de fixer. Je sais normalement on vernis à la fin mais pour vernir le plateau bas et mettre mes roulettes c’est plus pratique et léger….

Fixer mes roulettes:

Pas de table industrielle sans roulettes (enfin, dans la table que je m’imaginais), et la j’ai trouvé mon bonheur sur amazon. Après rien de plus simple, il suffit de bien placer ses roulettes pré-percer dans les trous déjà existant et visser.

Fixer mes 2 plateaux ensemble:

En me baladant chez Castorama, je suis tombé sur les équerres utilisés pour les charpentes et du coup c’était nickel pour ma table.

On commence par mettre en place les 2 plateaux et les équerres. Puis on marque les 3 trous du bas des 4 équerres (vous pouvez aussi marquer les 3 trous du haut pour pré-percer) avant d’enlever la partie haute. Pré-percer et visser le bas (oui, ne faites pas la même boulette que moi en commençant par le haut parce qu’après vous êtes gêné par le plateau du haut). Ensuite, on remet le plateau en place et on visse.

Et…..

Ce diaporama nécessite JavaScript.

c’est fini!!!!!!!!!!!!!!!!!!